Tuyauterie et équipement sanitaire : comment déceler une fuite ?

Tuyauterie et équipement sanitaire : comment déceler une fuite ?

Une fuite d’eau est toujours désagréable pour tout le monde. Sachez maintenant que vous pourriez éviter cela si vous agissez correctement. Dans ces quelques lignes, nous allons voir ensemble comment détecter une fuite dans l’installation tout entière.

Commençons par la corrélation acoustique

Pour cette première méthode, vous trouverez facilement la fuite en prêtant attention à la vibration caractéristique de la canalisation. Pour le faire, vous n’aurez qu’à poser des capteurs sur le tuyau et écouter le bruit qui s’échappera. Comprenez bien que cette méthode n’est pas très adaptée dans un environnement bruyant. Elle est d’ailleurs à éviter si vous n’avez pas assez d’expérience dans le domaine.

L’inspection vidéo

Ici, vous utiliserez tous simplement une caméra endoscopique pour trouver les fuites dans le tuyau ou l’installation. Pour la faire, vous devriez insérer la caméra dans la tuyauterie et utiliser une console pour la faire avancer. Vous verrez de vos propres yeux toutes les fuites qui pourront apparaitre dans l’installation. De ce fait, vous devriez garder l’œil ouvert pour ne rien rater.

Tuyauterie et équipement sanitaire : comment déceler une fuite ?

Optez pour l’inspection thermographique

Pour cette technique, vous aurez à faire passer une caméra infrarouge à l’intérieur du réseau de canalisation. Vous reconnaîtrez la fuite quand la température sera plus élevée que la moyenne alors qu’elle ne se trouve pas dans la canalisation. Effectivement, cela veut dire que l’eau a réussi à entrer dans le sol grâce au trou du tuyau. Cette technique est plus idéale la nuit. Vous savez ce qu’il vous reste à faire.

L’écoute électroacoustique

Celle-ci est surement la plus vieille méthode de détection de fuite dans une tuyauterie ou un équipement sanitaire. Elle se fait par l’utilisation d’un casque pour écouter les micros piézo-électriques. À noter que cette méthode est plus recommandée dans une zone où les perturbations électromagnétiques sont nombreuses pour ne citer que l’intérieur d’un bâtiment. Ajouter à cela, elle se pratique de manière manuelle.

Terminons avec le gaz traceur

Cette dernière technique consiste à ajouter une composition d’azote et d’hydrogène à l’intérieur de la canalisation tout entière. Généralement, l’hydrogène s’échappera depuis les trous. Notez bien que les molécules qui sortiront vont être détectées par le réseau de capteurs que vous poserez le long de la canalisation. Sachez aussi que l’utilisation de ce gaz peut se faire même si vous ne videz pas la canalisation. N’oubliez pas que l’hydrogène est un gaz à faible coût. Ainsi, vous ne risquerez pas de dépenser beaucoup d’argent en optant pour cette méthode.